Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Veillée d'armes en mairie du IVe pour l'Hôtel Dieu | Accueil | Voies sur berges : du rêve à la réalité »

01 avril 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Vous dites que mon propos est excessif. Je ne vois pas en quoi il l'est. J'ai simplement indiqué, qu'à mon sens, Paris était devenue une des villes les plus sales d'Europe ("grandes villes" aurais-je du préciser). C'est mon opinion et je la maintien. Car cela me semble, malheureusement, correspondre à la réalité. Je ne peux que regretter cela.

Il se trouve que de par mon métier je suis amenée à voyager beaucoup en Europe. Lors de mes déplacements je n'ai pas encore trouvé une ville plus sale que Paris, si ce n'est Naples et, dans une moindre mesure, Barcelone.

En réalité, à Paris il y a vraiment une propreté à deux vitesses. Certains arrondissements font en effet l'objet de soins particuliers. D'autres(3ème, 9ème, 10ème, 11ème, 12ème, 18ème, 19ème et 20ème), pour une raison que j'ignore, ne présentent pas un niveau de propreté acceptable dans une ville de premier plan qui veut rayonner et attirer les touristes (pensez aux pauvres touristes japonais qui hallucinent littéralement de voir une situation aussi dégradée).

C'est donc un avis tout à fait honnête d'une habitante du 3ème arrondissement. Je n'ai pas de raison de caresser la municipalité dans le sens du poil face à une situation que je trouve inacceptable.

Discutez un petit peu avec des étrangers. Vous constaterez qu'ils sont pour la plupart horrifiés par le niveau de saleté excessif: cabines France Telecom délabrées, odeurs d'urine, tags, carton sur les trottoirs, flyers, et j'en passe.

Si vous trouvez mon propos excessif je pourrais mettre en ligne quelques photos de rues à Paris qui, vraisemblablement, ne sont pas lavée très souvent (3 petits coups de balai ne suffisent pas).

Mon message est excessif. Oui, car je suis excédé. Venez admirer la montagne d'ordures qui s'accumule contre une baraque de chantier face à 34-36 rue Réaumur et que personne n'enlève. Allez voir les tas d'ordures sous l'échangeur de la porte de Bagnolet. Ou sous les bretelles de la porte de Bercy. Si vous ne voulez pas vous déplacer, je vous enverrai des photos. Oui, je suis excessif car Mr X responsable de la propreté est venu, à ma demande, dans ma rue pour constater la saleté. Il a trouvé que la rue était très propre et il a trouvé juste un ticket de métro sur une bouche d'égouts. Désolé, mais je suis écœuré car Paris est vraiment l'une des villes les plus sales d'Europe. Mes amis étrangers qui viennent régulièrement en sont carrément choqués. Réveillez-vous!

VLM ne dit pas qui est l'auteur de cette pensée à méditer. Cela pourrait être Neville Chamberlain en réponse à Churchill.

Réponse de "Vivre le Marais !" à "André"

Votre texte a été publié, car il est argumenté sans recourir à l'offense. Il est simplement excessif.
A propos de notre supposée "complaisance", méditez cette pensée : "la radicalité est le chemin le plus direct vers l'isolement"
VlM

Il m'arrive régulièrement de ramasser les ordures dans ma rue. Même de la balayer entièrement (par exemple il y a deux ans après le passage de la technoparade). Je lave régulièrement le trottoir devant notre porte qui sert d'urinoir (et je ne suis pas gardien). Mais je ne peux pas enlever les tas des gravats déposés sur la chaussée et j'appelle la direction de la propreté qui me répond que c'est n'est pas à eux de les enlever car les gravats doivent être déposés dans une décharge! Je ne peux pas non plus enlever une vieille baignoire qui trône sur une place de stationnement durant des semaines. Je me permets de vous dire que votre pression courtoise relève de la complaisance. La liberté d'expression sera-t-elle appliqué cette fois-ci à mon commentaire, comme à celui de Catherine avec qui je suis entièrement d'accord car je voyage beaucoup et je rarement vu une ville aussi sale que Paris actuellement?
PS D'autres quartiers sont encore plus sales que le 3ème. Je vous conseille de faire un tour dans le 11ème, côté rue Desargues transformée en décharge perpétuelle...

Le commentaire de Catherine est peut-être exessif. Je n'ai pas visité toutes les capitales d'Europe et je ne me prononce pas. Par contre je constate que VLM offre à la municipalité des arguments pour botter en touche. S'il est vrai que chacun doit être irréprochable et ne pas polluer, c'est aller un peu loin que de demander que chacun se tranforme en agent bénévole d'entretien.

Réponse de Vivre le Marais au commentaire de Catherine :

Vos déclarations sont excessives. Nous publions quand même votre message car nous sommes pour la liberté d'expression.
Nous ne sommes pas là pour défendre la Ville mais pour faire avancer les dossiers. Dire que "Paris est une des villes les plus sales d'Europe" est inexact.
Nous, habitants de Paris, devons commencer à nous prendre en mains ! Combien d'entre nous ramassent un plastique qui traine par terre ? On connait la réponse : "ça n'est pas à moi de le faire !" Ah oui, alors ne vous plaignez pas. Ne pas salir, c'est la première des obligations, s'impliquer activement en est une autre. La propreté est un objectif difficile qui ne peut être atteint que par la mobilisation des gens de bonne volonté.
Ceci dit, vous le voyez bien, nous maintenons une pression courtoise sur les responsables à la Mairie de Paris pour qu'ils sentent bien le poids de notre jugement à l'égard de leur travail
Vivre le Marais !

En quelques années Paris est devenue une des villes les plus sales d'Europe. Je ne vois que Naples qui puisse être qualifiée de plus sale encore. Quel malaise.

Le manque de propreté que je constate chaque jour me révolte. Pire que ça, c'est un sentiment de honte qui m'envahit vis-à-vis des étrangers et des touristes.

Le pire c'est qu'il y a à Paris une propreté à deux vitesses. Les 6ème, 8ème et 16ème arrondissements sont plutôt propres. Alors que certaines rues du 3ème arrondissement sont une infection. Chaque jour je remonte la rue Bourg-l'Abbé qui pue la pisse, où les papiers gras et flyers s'entassent dans les caniveaux presque jamais nettoyés.

Qu'a fait la municipalité pendant toutes ces années ?

Comment peut-on accepter cela. Il faudrait des sanction exemplaires contre ceux qui urinent dans nos rues, taggent les volets roulants et les murs, contre ceux qui distribuent des flyers.

Il faut juste du courage et une volonté politique. Bougez-vous ! Et pas juste quelques mois avant les élections.

Pourquoi n'interdit-on pas les flyers. pourquoi accepte-t-on l'installation de volets roulants extérieurs qui (en plus d'être laids) sont un support idéal pour les taggeurs.

Je pense que niveau saleté on a vraiment dépassé le seuil de tolérance à Paris.

paris est une honte niveau propretee, les lampadaires pas netoyes ce qui rend des vitres opaques donc l eclairage diminue surtout le long des champs elysee,ampoules pas remplaces, poubelles debordantes pas vides, papiers plastiques le longs des trotoirs etc... j ai honte de ma ville qui etait la plus belle du monde il y a 40 ans dite la ville lumiere, c est bien fini, je voyage beaucoup et quand je reviens a Paris j ai vraiment honte de l etat de notre ville ;

Voilà qui nous change des informations aseptisées distillées par les mairies dans les réunions ou sur leurs bulletins d'information. On a d'un côté une association d'habitants qui sait de quoi elle parle et de l'autre un élu, responsable d'une fonction importante de la Ville, qui leur répond sans les infantiliser avec du concret, sans langue de bois, avec des informations précises. Pour moi, c'est ça la démocratie de proximité bien comprise.
Antoine

;...

Quelques enseignements d’ailleurs :

La tolérance zéro n’est pas une mauvaise chose
dans le sens où elle peut sanctionner la mauvaise volonté ( trop fréquente)
l’indifférence aux règlements (largement répandue) et pire, la passion de nuire
(le fait d’une minorité hélas très active)

A Singapour, où il est strictement interdit de jeter le moindre papier, fût-ce un confetti, par terre, sous peine d’une lourde amende et en tous les cas d’une réprobation unanime; il est en revanche obligatoire de vider par terre son cendrier contenant des épluchures de cacahuètes ; où cela ? Dans un des bars à l’étage du plus célèbre des hôtels du crû, le Raffle’s ; Interdit de ne pas salir et de transformer les lieux en une étable. Il faut croire que le besoin de se laisser aller correspond à un certain atavisme.
Parmi les suggestions, provocatrices j’en conviens, il faudrait ouvrir quelques lieux (privés) à proprement parler transformés en temples de l’esprit de salir parallèlement au durcissement de la réglementation et surtout de son application. Remarquez qu’il y a déjà quelques débits de boissons avec ou sans backrooms où l’hygiène n’est pas le souci premier et qui pourraient très bien remplir ce rôle sans trop de difficultés…

A Bangkok, la ville était vraiment fort sale et c’est loin d’atteindre aujourd’hui l’inquiétante perfection Singapourienne, mais la décision d’un Gouverneur courageux de menacer d’amendes avec affichage des montants dus, a transformé le paysage en peu de temps. Une armada de nettoyeurs avec réel pilotage et travail en damier assorti à un chapitre construit de surveiller et punir donne vraiment des RESULTATS…

La chasse aux tags suscite un réel consensus mais les modalités ne sont peut-être pas appropriés : des TIG, des travaux d’intérêt général de nettoyage (encadrés) pourraient être mis en œuvre avec profit… à condition toutefois d’éviter de mettre les rares successeurs de Jérôme Ménager ou Miss tic aux travaux forcés…

La chasse au caviar de chien a moins bonne presse (une journaliste de Libé avait en son temps calculé que le coût du ramassage des déjections canines par une caninette -quelle inventivité verbale ; mieux que le vélib !- faisait ressortir le kilo au dessus du prix du caviar de qualité ordinaire…) ; là ce ne sont pas des jeunes excités, souvent extérieurs au quartier et même à la ville, mais des personnes souvent plus âgées, parfois en difficulté, et qui pour la plupart sont sur ce qu’il convient d’appeler leur territoire (comme le chien) et sont des électeurs potentiels donc (amendes à la carte …). Oui avant on avait mis des amendes si élevées qu’on se demande si ce n’était pas fait pour ne pas avoir à les infliger sauf cas extrême….ou pour financer les agents chargés de cette triste besogne…

La chasse aux papiers chiffons, abandonnés souvent par des acheteuses/acheteurs adeptes de moyens de transport plus compacts n’est pas pratiqué à toutes les saisons ; il faut bien que les commerçants vivent. Les grossistes encombrent les rues et les détaillants salissent les trottoirs par client(e)s interposées.
Heureusement, ce sont des boutiques de luxe et pas des soldeurs à la Tati ; là tout le monde changeait de sac dès la sortie du magasin et abandonnait la preuve de l’achat trop bon marché in situ. Dans le Marais, le chic nous sauverait presque si l’on peut dire

mais au fond l’essentiel (devrait) repose(r) sur le civisme, le respect mutuel et l’attention mutuelle des citoyens

plus que sur des informations et des prestations payantes

C’est là que le bas blesse…
Chacun a ses bonnes raisons de ne pas donner suite aux prescriptions élémentaires de bonne conduite : la personne âgée dont un animal, hélas, est la principale compagnie et source de joie aura peur que son chien se fasse heurter dans le caniveau ou aura peur de se baisser pour ramasser …le tagueur a une attirance particulière pour les lieux historiques, cela inspire ; ah l’impasse du centre culturel suisse….et son assassinat célèbre…. Et pour les acheteurs, on paye si cher que l’on peut s’en donner à cœur joie et ne pas rechercher plus avant une poubelle plus ou moins design. Quant aux touristes, tout détritus appelle le suivant suivant l’enchaînement en boucle de la négligence et de l’indifférence. Ils font en partie vivre le quartier (des affaires) alors on ne va pas trop les brusquer.

Le plus important c’est l’éducation et la mobilisation citoyenne avec l’appui réel, sans faiblir, des édiles, des règlements, des forces de police … et de nettoyage…
Merci de ne pas oublier d’en parler ou d’afficher dans les écoles, les centres de formation, les magasins …..


La première fois que je suis arrivé à NYC, par bateau, c'était en 1959 et c'était dégueu, sauf l'upper east side bien sûr. Traverser Central Park la nuit était dangereux, on y risquait sa vie. Dans les années 70 et 80 des tags partout. Les wagons du métro en étaient entièrement recouverts. Puis il y a eu Rudy et la tolérance zéro. Cela s'est un peu dégradé ces temps ci. Peut être parce qu'il n'est plus maire, même si Bloomberg n'est pas mal. Il suffit donc à nos édiles d'aller voir comment Rudy a fait.

J'ai pris il y a 2 jours un taxi (oh, la nantie!) qui m'a expliqué que M. Chirac avait été "le meilleur maire de Paris". Et pourquoi? ai-je demandé. "Parce qu'alors Paris était propre!" Personnellement, depuis plus de soixante ans que j'y vis (oh, la mémée!) je n'ai pas le souvenir d'avoir jamais vu Paris propre. Toutes sortes de raisons peuvent être évoquées ou sont apparues au cours des années:Trop dense, trop de chiens,trop de poubelles au bord du trottoir, graffiti et tags, clochards puis SDF au milieu de leurs pauvres biens matériels, terrasses non nettoyées, fumeurs et leurs mégots, fêtards et leurs vomissures ou tout simplement gens mal élevés qui laissent tomber leurs emballages ou leurs déchets.
Et pourtant, que d'efforts faits par les municipalités qui se sont succédé : nous avons connu les motocrottes et leur trompe aspirante; les aspirateurs à mégots qui rasent les trottoirs dans un bruit assourdissant; les poubelles de rue de plus en plus nombreuses, d'abord opaques puis transparentes pour qu'on puisse voir les bombes y déposées(merci Ben Laden); les balayages journaliers; les campagnes de propreté de quartier; les amendes; les badigeonnages consciencieux de tags; et j'en passe. Et pourtant Paris est toujours un peu sale, pas net...
N'est-ce pas parce que Paris est une ville vivante?
Pour autant, ne baissons pas les bras, efforçons nous de la garder propre ou de la rendre moins sale, et maintenons, comme vous le faites, une saine pression sur ceux qui nous administrent.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)