Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Hôtel de Marle (IIIe) : la première opération de restauration loi Malraux (1962) dans le Marais | Accueil | Conséquence du nouveau règlement de la Ville de Paris en vigueur depuis juin 2011 : des terrasses qui changent dans le IVe »

01 décembre 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Nous ne savons pas à quelle date cet immeuble fut loué à des particuliers...

Bonjour
cet immeuble fut loué a partir de quelle date a des particuliers ?

Jean Philippe Rameau était organiste de ce couvent, en 1706.
A cette date, il habitait d'ailleurs non loin de là car l'adresse indiquée sur son premier recueil de Pièces pour le clavecin est la suivante:
"Chez l'auteur, Vielle (sic) rue du Temple, vis à vis les Consignations, chez un perruquier".

C. Girdlestone, J. Ph. Rameau

Les mansardes figurent sur le plan de Turgot (1735) en perspective. Elles sont donc authentiques.
mgd

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)