Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Les laideurs du Marais sont-elles aussi sauvegardées ? | Accueil | Hangar Lissac (IIIe) : les riverains veulent l'espace vert qui leur est promis dans le PSMV du Marais »

12 janvier 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

bonjour

je suis né au 9 rue des gravilliers en 1964 j'ai bien connu rené pochat et sa fille ,mon pere etait proprietaire du 9 jusqu'en 1974 je reconnais plus cette rue qui etait une rue commerçante qui a compté jusqu'a 10 bar restaurant et 4 boulangeries ,c'est res bien qu'un hotel ai ouvert au 11 bravo

C'est franchement hideux.

Apr§s y être passé à deux reprises cette semaine, je peux féliciter surtout l'accueil, ainsi que le décor des chambres, dont nous avons visité deux, y compris celle au dernier étage. Des "miroirs" magiques qui se transforment, nous a-t-on dit, en téléviseurs. Peu de place, a-t-on reconnu, pour bagages, mais on informe les clients apparémment, avant de la proposer.

A travers une cour très honorable (avec cheminée, où brûlait un petit feu agréable hier soir — et tous les soirs, m'a-t-on dit — se trouve le salon pour le petit déj qui se transforme en salon de thé en rouvrant à 16h et ceci jusqu'à 18h. Alors cela devient un bar, avec hier un barman très sympathique et une poignée d'autres clients. Alors qu'on nous avait dit que les clients sont au nombre d'une douzaine, habituellement. Comme il n'y a pas d'enseigne "hôtel", il n'y a non plus d'enseigne indiquant un bar/salon de thé à l'intérieur.

J'ai prix un apéritif dans la cour même, sur un canapé très confortable, devant le feu et un sapin de Noël décoré de façon très simplement et agréablement. Parmi un choix de journaux proposés, j'ai trouvé précisément celui que je voulais. Donc une demi-heure d'apéro très agréable.

Réponse à MM
L'article a été communiqué à la direction de l'hôtel. On pense a priori qu'elle aura le bon goût de poser une enseigne discrète, respectueuse du secteur sauvegardé où elle a pris la décision d'implanter un hôtel.

Il y a peu d'hôtels dans ce quartier, et celui-ci semble vouloir, au moins par la référence de son nom, devoir être un lieu de culture et de charme. Espérons donc...

Pour l'instant, j'aime beaucoup.

L'ancien et le contemporain se marient très bien lorsque les choses sont faites avec goût.

avant de se réjouir attendons la pose d e l'enseigne
si elle est clignotante les ennuis vont recommencer ...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)