Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« La synagogue discrète de la rue Pavée | Accueil | L'église des Blancs Manteaux »

20 août 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Permettez-moi un avis de motard sur ce sujet: tout d'abord, tous les parisiens ne travaillent pas à Paris. En ce qui me concerne, j'ai le choix entre 1h30 de moto AR ou près de 3h 1/2 en transport entre Bus et le si glamour RER. Il n'y a pas photo. C'est vrai que la moto pollue un peu plus que les voitures dernier modèle. Mais comme le trajet est env. 3 fois plus long en voiture, je vous laisse faire les calculs. Par ailleurs, en tant que BMiste, ma moto doit passer en révision tous les 6 mois et le concessionnaire a obligation de contrôler son niveau de pollution (c'est mieux que tous les 3 ans). Enfin, à ma connaissance, les motos ne sont pas encore au diesel.
Il est vrai que le comportement de nombreux usagers des deux roues est incivil (j'en suis le premier à en souffrir à moto). C'est plutôt, à mon sens, le fait du comportement général des Homo-parisiens qui se comportent mal aussi bien à moto, qu'en voiture, à cheval, à bicyclette, à patins à roulettes ou même à pied. Attention aussi à ne pas stigmatiser une population motarde très diverse, qui va du cadre dynamique aux coursiers et aux loulous de banlieue en passant par les primo usagers (qui sont les pires). La Mairie a en effet prévu des emplacement pour 2 roues, mais pour vélos et scooters, pas pour moto. Essayez d'y garer une moto de 250 kg et vous m'en direz des nouvelles.
La politique de la Ville, depuis 12 ans avec ses aménagements urbains destiné à punir les parisiens en automobile, a pour effet de détruire notre cadre de vie. Un petit jeu: placez-vous au carrefour rue de Rivoli et rue du Renard et recensez les plaques d'immatriculation. Je l'ai fait. Résultats: 1/3 parisiens, 1/3 petite et grande banlieue et 1/3 touristes et province. Eux, les embouteillages, cela ne les dérange pas tant que cela. Et que dire des bus bosno-tchekoslovaques grands comme des cathédrales et qui fument comme des vapeurs du 19ème siècle et se garent n'importent comment en toute impunité? En tout cas cette politique absurde a en effet jeté nombre de nos concitoyens dur 2 roues. Nul doute que la Mairie va engager une politique coercitive en la matière et je deviendrai réellement un motard très en colère.
Un dernier mot: imaginez les quelques 300 000 motards de l'IdF en voiture....

Sur notre blog, pour qu'il soit convivial, les commentaires ne sont pas vérifiés avant publication. Ils le sont, en revanche, a posteriori. Nous acceptons la critique argumentée car elle contribue au débat sur les sujets que nous traitons, mais nous refusons l'invective surtout lorsqu'elle est vulgaire. Certains, trahis par leur adresse IP, renouvellent leur intervention sous des pseudos différents. Qu'ils ne soient pas étonnés si leurs messages disparaissent du blog.

nimportequoinawak ! je ne vois pas en quoi éblouir les autres avec ses feux de route en pleine ville améliore la sécurité , "directive européeenne" ou pas!
moi je préfére râler qu'être un "béni oui-oui"...

La remarque sur les "phares puissants" des motos est une vaste blague...

Ainsi vous prétendez être constamment ébloui par leur écairage ?! Vraiment ? Je pense que vous faites effectivement une petite dépression de rentrée.

Sachez simplement que cet éclairage est obligatoire en France et dans presque tous les pays. Sur la plupart des motos, il n'est même pas possible d'éteindre les feux de croisement. Désolé que cela gêne votre petit confort, mais il s'agit d'une mesure élémentaire de sécurité pour les motards, premières victimes des accidents de la circulation.

C'est dommage, je suis souvent d'accord avec vous, mais cet article, plein de mauvaise humeur, nuit plutôt à votre combat.


Attention à ne pas faire de ce blog un blog de râleurs. Ce serait contreproductif.

Moi j'attends simplement que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités (nettoyage correct de nos rues, éradication des pigeons, interdiction stricte des flyers et sanctions à la clé).

Il faut créer un cercle vertueux. Que la municipalité commence par montrer l'exemple.

non, l'auteur de l'article a 100% raison, il est facile d'ironiser, plus difficile d'améliorer une qualité de vie urbaine qui ne cesse de se dégrader, mais les gens baignant là dedans ou n'ayant jamais connus autre chose car trop jeunes ricanent. La nuisance des projecteurs des bateux mouches est particuliérement agressive, on ne peut pas se promener de nuit le long de la Seine sans être ébloui, mais le fric (ou le pognon) avant tout, hein...

La dépression est de retour
C'est reparti pour un tour...

Si votre vie est devenue un enfer
Faut-il faire marche arrière.

Revenir comme avant
Remonter le temps...

La violence à la pelle
D'un trop plein de peines.

S'infecte, s'envenime
La voix intérieure fétide.

Le cœur à cent à l'heure
Terrorisée par l'extérieur, la rue.

La ville vie et ça vous fait peur...

La dépression est de retour
C'est reparti pour un tour...

Toujours le même disque rayé : si vous n'êtes pas satisfait, partez à la campagne ...
Il faudrait le talent d'Edmond Rostand dans Cyrano pour rétorquer (de mémoire) : "c'est un peu court jeune homme, vous auriez pu trouver bien des choses en somme, en variant le ton .... mais de lettres, Ô le plus lamentable des êtres, vous n'en eûtes que trois qui forment le mot SOT.

Vous préconisez quoi pour empêcher le bruit des roulettes des valises? Interdire les touristes?

Je crois que vous nous faites une petite dépression de rentrée. Partez vous reposer (vous installer?) à la campagne car à ce rythme là, bientôt vous allez demander un couvre-feu entre 20h et 6h...

Je vois une solution à tous vos problèmes: "la campagne"... Amicalement.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)