Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Qui se cache au 42 rue de Sévigné ? | Accueil | Une oeuvre majeure à découvrir : la pietà de Delacroix »

26 février 2013

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

"Quand la légende dépasse la réalité, imprimez la légende"...
(Réplique de "The man who shot Liberty Valance"...)


Merci pour ce brillant article plein d'érudition et de recul.

Particulièrement intéressant.

Il faut ajouter qu'un charmant restaurant (publicité gratuite) est installé dans cette maison, et qu'on peut y manger fort bien pour un prix abordable. Il vaut mieux retenir le soir. On y trouve des livres sur le quartier, et bien sûr aussi sur l'ancien propriétaire, Nicolas Flamel.Je crois bien que la maison elle-même a été très "restaurée" au 19ème siècle.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)