Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Des bandes de jeunes sévissent près de distributeurs de billets du Marais | Accueil | Les dames de Sainte-Elisabeth. Un couvent dans le Marais (1616-1792) : le nouvel ouvrage de Dominique Sabourdin-Perrin »

29 mai 2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Il faudra quand même unjour faire unchoix sur qui veut-on voir peupler Paris ? veut-on y privilégier la vie au quotidien ou les la vie festive pour les gens de passages..et les commerçants qui seront bientôt les seuls à bénéficier de ces orientations... tout en allant habiter ailleurs que sur leur lieu de business bien sûr.. tout comme nos élus,qui, à n'en point douter ne doivent pas loger au-dessus ou à côté de bars.


Nous devons soutenir le Préfet de Police face à un jugement inique d'un T.A. dont les décisions sont prises par des gens qui - vraisemblablement ne connaissent pas le sujet et surtout résident "ailleurs". Le T.A. DOIT APPLIQUE LES LOIS et non les contourner au profit d'un limonadier lequel a déjà transformé la rue des Archives en un endroit irrespirable et a décidé d'en faire autant DEVANT UNE ECOLE DE LA REPUBLIQUE.

décidemment ça continue ces nuisances sonores la nuit .le préfet comprendra ti qu' il faut aussi qu' il reste des habitants dans ce quartier avec leurs droits respectés?le bruit: ce pourquoi j' ai quitté la Rue Ste croix comme tant d' autres riverains de bars très bruyants le soir et était lasse des procès de la corpro contre le bar du RDC et le monde bruyant aussi sur le trottoir

Pour quel motif le tribual admin. demande-t-il au préfet de revoir sa position ?

Nous pouvons effectivement nous interroger, ès citoyen, sur le bien-fondé de cette décision du Tribunal, étant, nous, en l'espèce, sur le terrain!

Je me demande comment la police peut faire son travail de protection des citoyens si la justice lui met en permanence des bâtons dans les roues.

La position affichée par le Tribunal Administratif vis à vis des résidents de notre quartier est regrettable ; de plus la rue St Merri est dégradée par les tagueurs, les affiches obscènes collées sur l'école publique et les fêtards alcoolisés qui la parcourent la nuit. Les Autorités ont l'obligation d'assurer sécurité et vie paisible aux citoyens et d' appliquer les Lois en matière de nuisances sonores.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)