Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Réunion d'échanges à l'Hôtel de Ville avec le Conseiller de Paris "chargé de la nuit" | Accueil | "Vivre Paris !" démissionne des "Pierrots de la Nuit" »

26 novembre 2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Des PV en vrac tous les jours pour les automobilistes; en ce qui concerne les motos, les autorités ont-elles la "trouille", ou sont-ce les lobbies qui sont à l'oeuvre à la Mairie, ou les deux?

Merci pour cet article, dont je partage l'analyse SAUF en ce qui concerne le stationnement des moto sur les "trottoirs larges" : exceptionnel ou pas, cette tolérance entraînera circulation et incivilités habituelles des motards à l'encontre des piétons ; donc, PAS D'EXCEPTION

il va peut-être falloir faire ce que font les motards en colère : mobiliser les automobilistes pour bloquer le centre de Paris pendant une matinée et, si cela ne suffit pas pour ramener l'égalité de traitement, recommencer 8 jours plus tard.
MB


Tout cela met surtout en lumière la politique absurde du tandem Delanoë-Hidalgo depuis des années. Qui attise les tensions entre les différentes catégories d'usagers.

Ils ont simplement oublié qu'à Paris il y a des gens qui travaillent et qui ont besoin de se déplacer, puis de trouver une place pour se garer (et oui).

Savez-vous que presque 1 tiers des voitures qui circulent dans Paris sont à la recherche d'une place de stationnement.

La municipalité à supprimé des milliers places de stationnement, a engorgé les rues, créant ainsi des embouteillages monstrueux dans certains quartiers.

Où est la logique : une voiture coincée dans les embouteillages ou qui cherche une place est une voiture qui pollue encore davantage.

La vérité est qu'il n'y a pas vraiment de logique. La Mairie cherche davantage à plaire aux bobos qu'aux actifs qui ont besoin de travailler, de circuler et de se garer. Du coup, la voiture (symbole de liberté et d'individualisme) est stigmatisée.

Mais comme les parisiens doivent continuer à se déplacer, ils cherchent très logiquement des moyens alternatifs (deux-roues). Le nombre de deux-roues explose naturellement. Et ils se garent là où ils peuvent.

Je sais simplement qu'une ville vivante est une ville on peut circuler. Paris doit rester une ville dynamique.

En effet, les problèmes de la pollution par les véhicules à moteur sont réels. Donc pourquoi ne sanctionner et ne taxer que les automobiles et non les motos ? Les motos sont en plus beaucoup plus bruyantes et certains motards se permettent même de
rouler et de stationner sur les trottoirs. Voir des responsables reculer devant l'activisme des " Motards en colère" donne une triste idée de la démocratie.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)