Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Les cambriolages sont aussi une affaire de prévention | Accueil | Conseil de quartier Saint-Gervais (IVe) : la place du Marché Ste Catherine fait les frais des contraintes budgétaires ! »

27 octobre 2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

le "bar des pigeons": encore un coup du "Conseil de la Nuit"! De fait, les pigeons c'est nous: la population de Paris!

Pour montrer que les problèmes persistent, s'enkystent, sans que les pouvoirs publics ne réagissent, cet article :

http://vivrelemarais.typepad.fr/blog/2012/09/les-pigeons-de-paris-quand-le-vivant-dans-la-ville-.html

Il date de 2012.
Depuis la situation a empiré.

Que deviennent les éventuelles implantations de pigeonniers dans les 3ème et 4ème arrondissements ? Fin 2012, malgré l'avis positif du maire du 3ème au moins pour rechercher un emplacement possible, la mairie de Paris, par l'écrit de sa responsable des Espaces verts et de la Biodiversité, avait refusé toute implantation à proximité du Centre Pompidou, où le nourrisseur sévit plusieurs fois par jour car, je cite : "aucun emplacement dans les environs immédiats ne permet une telle installation, ceci pour de multiples raisons : difficultés d'intégration paysagère, enclavement des espaces qui enlèvent à ces équipements leur dimension pédagogique, sous-sol inapproprié" De qui se moque-t-on ? L'endroit où, précisément, sévit le nourrisseur, ou bien la Place Edmond Michelet ne se prêteraient ils pas à merveille à l'installation de pigeonniers ? Ceux ci, comme on peut le voir dans les douze arrondissements de Paris qui en sont dotés, sont esthétiquement réussis et ne nécessitent pas de fondations telles que le sous sol soit un problème ! Pour une raison mystérieuse les décideurs à la mairie de la Ville se refusent à envisager pour nos arrondissements cette solution qui serait pourtant éminemment profitable, tant aux personnes qu'aux pigeons. Pourquoi, en vérité ?

A cette époque où il est question d'aller sur Mars, la lune étant derrière nous au chapitre des exploits humains, qu'on ne nous dise pas qu'il n'est pas possible de régler élégamment ce problème qui nous empoisonne depuis des années.

J'ai personnellement copieusement "enguirlandé" le nourrisseur de pigeons qui se livrait à cette activité interdite devant moi. Je lui ai rappelé leurs nombreuses dégradations coûteuses, les maladies qu'ils transportaient... et l'individu m'a injuriée, rappelant que les pigeons devaient manger. J'ai répliqué qu'ils seraient mieux à la campagne. Bref, une dame est venue me féliciter. Proposition importante: si le nourrisseur se faisait toujours interpeller par les passants (indifférents malheureusement) il déclarerait sans doute forfait.

La multiplication des pigeons dans le 3ème arrondissement (rue du Grenier Saint Lazard, Quartier de l'Horloge, Beaubourg) devient désormais plus que préoccupante.

Il faut faire quelque chose contre cette situation qui empire de jour en jour.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)