Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Poissons, coquillages et crustacés de qualité rue Rambuteau (IIIe-IVe), à portée de nos bourses ! | Accueil | Police municipale à Paris : la fin d'un tabou ? »

27 janvier 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Réponse à Claude Mercier à propos du mode LIFO ---------------------Actuellement on est en mode FIFO (first in first out). Une affiche qui apparaît à l'instant "t" est mise en file d'attente derrière les autres. L'afficheur est assuré de ne pas être dérangé pendant disons 3 à 4 semaines. C'est tout ce qu'il demande ! Il n'y a donc aucune raison que les choses changent.

En mode LIFO (last in first out), dès qu'une affiche est collée elle est repérée et enlevée instantanément en priorité sur toutes les autres plus anciennes. Une variante pourrait être aussi de la rendre inopérante d'une manière ou d'une autre. L'annonceur comprend vite qu'il n'a plus intérêt à mettre des affiches qui disparaissent tout de suite. Cette nouvelle attitude laisse du temps au service de la propreté pour résorber les affiches de plus en plus anciennes.
-----------------------------------------------------------------
On peut espérer ainsi éradiquer le phénomène.

Propreté, nous attendons la mise en place d'une cellule à la mairie afin de rechercher les auteurs des dégradations graffs, tags appelez ça comme vous voulez, sauf "art urbain" il y a deux semaines un individu qui se prend pour un artiste a tagué un bon nombre d'entrées d'immeubles dans les rues Thorigny Roi doré, Turenne, Pont aux choux etc..en signant MOSA
Cette personne vante ces oeuvres sur internet sans impunité. J'ai signalé ces dégradations avec photos sur le site de la mairie "dans ma rue" sans aucun résultat. Question : le système d'effacement mis en place sous Tibéri est il en panne? ou est il sacrifié au nom des économies..

Pouvez-vous expliciter un peu ce qui se cache derrière le "mode d'intervention LIFO" ? Je ne suis peut-être pas seul à être perplexe. Merci.

CM

Trottoirs "tachés" d'auréoles visqueuses, Patchwork rafistolé de matériaux divers et variés etc..
Il y a également la nouvelle trouvaille décorative des "mini quadrilatères jardins, participatifs /collaboratifs" encadrés de simili troncs d'arbres qui se cassent la figure ainsi que la terre qu'ils étaient censés retenir .. sans parler de l'état lamentable de leur contenu. Laissés à l'abandon pour 90% d'entre eux environ, les mauvaises herbes agrémentées de papiers sales et canettes vides, participent grandement à la touche "destroye" de l'ensemble.

Le thème de la propreté est en effet central dans la qualité de vie d'une ville, perçue par ses habitants et ses visiteurs

à cet égard, cette problématique rejoint directement les autres sujets de préoccupation des habitants, notamment la régulation de la vie nocturne

on ne peut que regretter que le conseil de la nuit n'ait rien accompli de significatif ; par exemple, si une concertation authentique avait été mise en place par la mairie de paris, les organisations professionnelles représentant les établissements recevant du public auraient joué tout leur rôle d'éducation des exploitants mais aussi des clients

l'état des trottoirs et chaussées devant certains de ces établissements montre que cette préoccupation n'a guère été portée, sauf dans les discours : mégots, gobelets de plastique, déchets de toutes sortes sont le témoignage qu'à vouloir réinventer la ville on court le risque de pas la rendre habitable du tout

Je brûle de savoir ce que vous entendez par "le mode LIFO", et pourquoi ce fameux mode apporterait des bienfaits au paysage de la rue.

Chère Anne,
Vous nous bousculez un peu... Nous ne serons pas avec vous demain soir mais nous serions très heureux de recevoir copie de l'information que vous diffuserez. Nous en ferons le meilleur usage.
Bien à vous
Gérard Simonet

Un problème parmi d'autres: l'état des trottoirs avec des dalles et des pavés de guingois quand ils ne menacent pas de s'effondrer dans un obscur sous-sol ! Il y a plus d'un mois, j'ai prévenu "Dans ma rue" et la mairie du 4ème avec les adresses des problèmes ! SANS AUCUNE REPONSE NI AUCUN EFFET.

La mode étant aux cahiers de doléances, pourquoi ne pas proposer aux membres de Vivre le Marais de vous envoyer leurs doléances, leurs souhaits, que vous centraliseriez avant de les envoyer à Mme Hidalgo?

Gros travail pour vous? Je suis prêt à vous aider et certainement d'autres personnes aussi
Cordialement
Daniel Sée

Cher Monsieur Simonet,
Nous serions ravis de vous compter parmi nous pour la restitution, demain soir, au Trianon dans le 18ème, de la grande opération de la République en Marche "Paris et moi"
Cela vous permettra d'approcher nos projets pour Paris, à défaut d'avoir encore un candidat (ou une candidate).
Bien amicalement,
Anne Lebreton

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)