Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Mise au point de la mairie du IVe sur les travaux de rénovation de l'école/piscine Saint-Merri | Accueil | Embellir Paris : un jury de 25 membres réunis à l'Hôtel de Ville pour sélectionner les projets... »

17 mars 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bravo pour votre papier du 17 mars sur nos comportements contradictoires à l'égard du dérèglement climatique. Du bon sens dont on aimerait qu'il soit partagé par nos grandes associations environnementalistes et par ceux qui nous gouvernent. Hélas...

Je suis opposée au réchauffement des terrasses en hiver , autant entrer à l'intérieur des cafés ou des restaurants où l'on est surement beaucoup plus à l'aise pour bavarder

A JP 75003. Dont acte, mais la parade est aisée : ne pas différencier entre les deux modes de chauffage, et interdire toute forme de chauffage des trottoirs...

OUI MAIS, le Maire de Paris, Bertrand Delanoë a voulu mettre fin à ce « scandale énergétique » et cette interdiction du chauffage au gaz des terrasses de café est une affaire tranchée par 2 fois sur le plan juridique.

Initialement le Maire de Paris, Bertrand Delanoë, avait signé le 24 mai 2011 un arrêté interdisant le chauffage au gaz des terrasses de café : « un mode de chauffage de la terrasse ouverte peut être installé à condition qu’il ne génère pas d’émission de gaz polluants. Les dispositifs extérieurs de chauffage au gaz sont interdits. La suppression des dispositifs existant devra intervenir dans un délai de deux ans, soit au 31 mai 2013. » Dont acte.

C’est le puissant Le syndicat patronal dans l’hôtellerie et la restauration (Synhorcat) qui s’était plaint de ce nouvel arrêté et le Comité français du butane et propane (CFBP) a quant à lui demandé l'annulation de l'arrêté en novembre 2011. Le Tribunal administratif a rendu son jugement le 24 janvier 2013 et a annulé cet arrêté aux motifs que "l'interdiction décidée par la mairie de Paris reposait essentiellement sur des impératifs de développement durable considérant de façon arbitraire qu'un chauffage électrique est sur ce plan meilleur qu'un chauffage au gaz".

Ainsi, le tribunal a considéré ne pas disposer d'élément permettant de justifier un traitement différencié entre les dispositifs de chauffage au gaz et à l'électricité.

La cour Administrative d’appel le 1er juin 2015 a donné raison au Tribunal Administratif et a rejeté une nouvelle fois La requête de la ville de Paris.
Comme quoi un simple arrêté municipal ne peut mettre un terme à ce « scandale énergétique »

https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do;jsessionid=2F7E05E3EFE95F93B0E59A697DBD138E.tpdila16v_3?oldAction=rechExpJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000030712621&fastReqId=369632679&fastPos=557C:%5CUsers%5CANNE%5CDesktop%5CDocuments%5CScanned%20Documents


Le commentaire de Pierre Merlin, ingénieur géographe, urbaniste, expert-démographe, statisticien, ex président de l'Université de Paris VIII-Vincennes conforte notre analyse. Nous l'en remercions bien sincèrement.

Merci pour cette analyse complète et pertinente, surtout par son rappel des réalités de l'avenir énergétique de la France.
J'adhère à la totalité de cette analyse.
Pierre MERLIN

Entièrement d' accord avec votre article très sensé et avec les commentaires qui le suivent .
les terrasses chauffées c' est aberrant en plus elles empiètent sur les trottoirs et en sont pas vraiment verbalisées ;aux urnes citoyens mais aussi à l' action de chacun pour lutter contre ses propres contradictions c' est déjà un petit pas ..


Ah oui, remplacer le chauffage par des plaids est effectivement la meilleure solution.

Il y a un bar place de Thorigny qui propose ça, j'avais trouvé cela intelligent mais ils font figure d'exception.

Désolant, en effet. Mais la mairie de Paris elle-même ne donne pas l’exemple quand, par temps froid, des ASP, chargés d’assurer la piétonnisation de la rue Sainte Croix de la Bretonnerie, se calfeutrent dans leur véhicule et laissent le moteur tourner pour se réchauffer...

Excellent, Gerard ! Les opinions sont libres mais les contradictions et l'hypocrisie sont inadmissibles !
Les Gilets Jaunes sont les plus ardents acteurs du réchauffement en détruisant les radars et demandant une réduction du prix de l’essence ! De les voir se mêler au mouvement pour le climat est effarant. Le vandalisme dans Paris et les autres grandes villes se solde par une facture de CO2 additionnelle !


Alain

On a le sentiment pour une fois d'entendre parler du sujet avec bon sens dans des termes compréhensibles. Merci et bravo!

Le chauffage des terrasses est en effet un scandale,et un simple arrêté municipal pourrait y mettre un terme. Mais nous avons une municipalité qui est complètement incohérente en la matière : elle prétend lutter contre le réchauffement climatique mais fait des Jeux Olympiques et de l'augmentation du nombre de touristes ses principaux objectifs économiques. Au nom de ces politiques contradictoires, elle éventre Paris en multipliant des travaux superflus (par exemple en créant des séparateurs en béton qui sont coûteux et ont une empreinte carbone chargée) dont la première conséquence est de perturber les transports en commun (de 15 à 30 minutes pour aller en bus de la place de la Bastille à la Gare de Lyon depuis la suppression des couloirs, dont je crains qu'elle ne soit définitive si l'on voit ce qui restera de la chaussée après la mise en service de la piste cyclable). De même, la piétonisation du Marais, qui n'a d'autre fonction que consumériste, se solde par la suppression du service du 29 qui relie le Marais à deux gares, Gare de Lyon et Gare Saint-Lazare.

Bravo pour la dénonciation du scandale des terrasses ouvertes chauffées, qui chauffent donc la rue ! Il n'y a qu'à Paris qu'on voit cette aberration. En région, et chez nos voisins comme en Suisse, les terrasses ouvertes proposent des plaids légers à ceux qui veulent respirer dehors. Et elles sont aussi pleines qu'à Paris. Alors STOP à ces chauffages, qu'aucun client d'ailleurs n'a jamais réclamé, de même qu'aucun client ne demande que ces terrasses restent illuminées toute la nuit après leur fermeture.

Eh oui, plus de quinze ans que l'on chauffe l'air des terrasses pour les fumeurs… et cela en devient désespérant de voir tous ces politiques qui à longueur de journée parlent de dérèglement politique mais s'en fichent complètement .

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)