Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Rue Beautreillis (IVe) : round d'observation entre les riverains et le Maire Ariel Weil... | Accueil | La caserne des Minimes (IIIe) convertie en logements porte désormais le nom d'un héros de la France : Arnaud Beltrame »

24 février 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

@Hugues : Quand je vois l'état des façades Nord et Est de la Mairie de Paris, je me demande comment celle-ci peut décemment exiger le ravalement de certaines copropriétés...

la Mairie de Paris a le pouvoir d'exiger des copropriétés par injonction de ravaler leurs façades. A quoi bon dépenser des sommes importantes si à tout instant une façade peut être souillée par un vandale avec sa bombe de peinture ou son marqueur. Il faut que la politique de la Ville soit cohérente. Obliger les propriétaires à nettoyer les façades, d'accord ! Mais il faut que la mairie soit capable ensuite d'assurer la protection des façades. A elle comme le dit cet article de trouver les moyens d'y parvenir!


Entièrement d’accord avec :
-Dr J M Perret. : « On ne peut qu’adhérer aux propos ! . »
-Elisabeth : « L’ampleur du phénomène" résulte d'années d'accumulation, de laisser faire, de démission, de tolérance voire de complaisance. »
-Didier Gaillard-Hohlweg « Habitant le marais, je me permettrais de souligner que la montée indéniable de la violence et celle des actes de vandalisme sont deux phénomènes parallèles qui résultent de la quasi-absence complète des forces de l'ordre dans le quartier. »
-Marc Ambroise-Rendu : « C'est exactement le langage qu'il faudrait tenir aux candidats et pas seulement pour le paysage urbain du Marais. »
-Guillaume « …Tout ça pour pourrir les nuits de parisiens qui subissent les nuisances du tapage nocturne.
-Jean Claude : « Il faut 3 heures de travail pour nettoyer une porte taguée et cinq minutes pour la "saloper" .
-Pierre ; son lien « Europe1 : PARIS , la Ville la plus sale d’EUROPE »
-HPL »… ne pas oublier de condamner sévèrement ces incivilités »
Et avec tant d’autres habitants du Marais !

J'ai consulté les propositions de Cédric Villani ( page 25 de son programme )avec notamment les propositions suivantes :
- " L'actuelle équipe municipale n'a pas eu le courage de réformer le service de la propreté alors qu'il faut le réformer en profondeur"
- " Je créerai donc un pôle chargé de l'espace public"
- " Le service chargé du nettoiement doit être largement déconcentré et placé sous la responsabilité des maires d'arrondissement "
Mais rien de précis ni de plan d'action pour sauver le paysage de la rue : "les murs, les rideaux métalliques des commerces, les portes et ouvertures d'immeubles et aussi le mobilier urbain (bancs publics, parcmètres, armoires et boitiers électriques, plaques de rues, poteaux et potelets, boites aux lettres de la poste…)".

Merci à notre président Gérard Simonet pour cet article et ce message forts aux candidats qui briguent la Mairie de Paris.
Dans le cadre du plan à "implémenter", ne pas oublier de condamner sévèrement ces incivilités. Il n'y a pas de règle ou de loi qui ne tienne s'il n'y a pas la punition ad-hoc.

Bonjour,
Je vous ai envoyé un mail à ce sujet qui répond à votre demande.

Par ailleurs, je vous envoie un lien vers notre programme ou vous trouverez en page 25 notre projet ambitieux et travaillé pour la propreté
https://www.cedricvillani.paris/cedric-villani-paris-programme/

Bien amicalement,

Anne Lebreton
Candidate de Cédric Villani pour Paris Centre

Pourquoi ne pas multiplier les caméras qui 24h/24h sont effectives au lieu de 3000 ASP qui quittent le travail à 17h !et ne pourront jamais prendre en flagranr délit.
Il faut 3 heures de travail pour nettoyer une porte taguée et cinq minutes pour la "saloper" .

La démarche que vous proposez me rappelle que la maire actuelle a lancé en 2014 un plan d'actions pour stimuler les nuits parisiennes, avec un maire-adjoint, des collaborateurs, un budget etc... Et un Conseil de la Nuit. Tout ça pour satisfaire non pas les parisiens mais l'intérêt des industriels de la nuit et des marchands de boissons alcooliques. Cette structure a même lancé les Pierrots de la Nuit, une plaisanterie qui coute quand même des dizaines de milliers d'euros par an en subventions. Tout ça pour pourrir les nuits de parisiens qui subissent les nuisances du tapage nocturne. Elle aurait mieux fait de s'intéresser au problème que vous soulevez avec justesse et modération, ce que j'apprécie en cette période de tension électorale.

On ne sait pas encore ce que les candidats proposent.
En revanche le bilan d’Hidalgo et de l’équipe sortante est connu et c’est une honte... comment les Parisiens ont-ils pu accepter cela ?

https://www.europe1.fr/politique/sacs-poubelle-eventres-et-urine-pour-les-habitants-paris-merite-son-titre-de-ville-la-plus-sale-deurope-3951518

C'est exactement le langage qu'il faudrait tenir aux candidats et pas seulement pour le paysage urbain du Marais.Je suis excédé par la mégalomanie des impétrants qui proposent tous un Paris plus étendu, plus haut, plus peuplé, plus puissant alors que les Parisiens ne rêvent que d'une ville plus calme, plus vivable, plus promenable, plus enfantine, plus harmonieuse, plus humaine. Un divorce de plus entre les citoyens et les prétendants aux responsabilités . Bravo Gérard Simonet

Le temps des élections est particulièrement propice pour soulever ce sujet qui ne cesse d'empirer avec les années... Sur la méthode je suis assez d accord pour que votre association ne condamne ps les dirigeants municipaux actuels, mais individuellement je me permettrais de le faire: habitant le marais, je me permettrais de souligner que la montée indéniable de la violence et celle des actes de vandalisme sont deux phénomènes parallèles qui résultent de la quasi-absence complète des forces de l'ordre dans le quartier. Plus personne ne s'étonne d un scooter ou d une voiture prenant un sens interdit, de mecs en scooter qui s arrêtent tous les 60 mètres pour faire un autre tag, des déchets jetés à même le sol en pleine journée, ni de groupe de petits voyous qui se cachent dans les recoins de ce quartier pour semer la terreur. C'est le champs libre à l'anarchie. J'ai honte de ma ville et de mon quartier, et je pense aux pauvres touristes qui voient cela avant de se faire détrousser par des voyous, comme hélas on le voit régulièrement. Madame la Maire souligne qu'un agent de l'ordre passerait 2,5% de son service sur le terrain (si je me souvent bien) pour assoir l idée de la creation d une police municipale... Sur ce point il faut faire qqchose... Quand on sait les forces de l ordre occupés à justement maintenant l'ordre dans toutes les manifestations parisiennes...
Mais pourquoi militer pour l'augmentation du budget d'un service de nettoyage, là où il était efficace jusqu'à il y a qq années? Les habitants du marais ont juste l'impression que ce service n'existe plus hormis qq rues alors que le budget de la mairie a explosé pour créer une dette abyssale... Quand on fait la requête auprès des services concernés, les contribuables que nous sommes, sont invités à déposer une requête sur l'application "DansMaRue". Celui-ci répond au bout de 6 à 8 semaines "nos services vont prendre en compte votre demande et vous remercie".

Merci bcp la mairie de paris de laisser des matelas pourris en pleine voie, des sacs de plâtre ouverts sur le trottoir... nous nous en souviendrons, et particulièrement dans les urnes. Et oui la mairie actuelle nous doit des comptes pour tout cela!

Merci à notre président Gérard Simonet pour cet article et ce message fort aux candidats qui briguent la Mairie de Paris.
Les riverains attendent effectivement des candidats un plan d'action pour sauver le Marais.
La situation actuelle est honteuse, les 2 photos de l'article montrent parfaitement la situation dramatique dans laquelle se trouve notre quartier historique "protégé" !
Une mobilisation forte et énergique de tous les riverains est indispensable.

"L'ampleur du phénomène" résulte d'années d'accumulation, de laisser faire, de démission, de tolérance voire de complaisance… et pire de (mauvaises) habitudes prises bien souvent non seulement par les Parisiens mais aussi (et peut-être plus) par ceux qui y travaillent. Ils n'aiment plus Paris. Ils se foutent de Paris. Donc plus que des contraventions, des caméras, des interdictions etc.. le véritable challenge est de leur faire ré-aimer Paris.

On ne peut qu’adhérer au propos !
Il ne faut pas leur dire «  pensez-vous soutenir l’idée que, etc »
Mais avoir ce langage viril : « est-ce que vous vous engagez à »
Sinon effectivement « circulez il n’y a rien à attendre de nous »

Dr J M Perret.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)