Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« "Vivre Paris !" se rappelle au bon souvenir de la Maire de Paris à propos des terrasses éphémères.... | Accueil | Locations saisonnières : la Ville remporte en Cassation une victoire en faux-semblant.... »

18 février 2021

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Objet ou pas de telle ou telle association , il faut faire bloc contre cette ineptie, qui rendrait toute la littérature française illisible.

Je veux bien signer une pétition, en espérant qu'elle recueille des millions de signatures!

Cordialement
Claude Broussy

Il faut réécrire Saint-Exupéry, Verlaine... et comment pourra t'on écrire des poésies ?
L'absurdité de cette écriture pour nous dégouter de toutes les publications de la Mairie .
Renvoyons tous les courriers avec mention ILLISIBLE .
Et pensons aux étrangers qui auront bien du mal à écrire le Français.

L'écriture inclusive a été inventée uniquement dans un but de prosélytisme partisan qui, au passage, piétine des siècles d'histoire de la langue Française. La retrouver systématiquement dans tous les communiqués de la Mairie de Paris, malgré les désaveux cinglants du gouvernement et de l'Académie Française, est tout simplement scandaleux.
Nous, Parisiens, sommes encore une fois pris en otages pour des raisons purement idéologiques nauséabondes.
Espérons que cette loi sera votée pour mettre un terme à cette folie destructrice.

Enfin une réaction contre cette déformation ignorante, purement idéologique et militante de notre magnifique langue

Merci pour votre revelation de l'ecriture inclusive ! Quelle idiotie! J'espere que la loi interdisant cette aberration va passer !
Alain Bertaud
New York University,

Non Gérard, ce n'est se faire plaisir ; c'est bien plus légitime.

C'est une bataille pour le vocabulaire et la grammaire que certains tentent de mener sous un masque égalitariste.

Et ils ne doivent pas la gagner !

Claude Birenbaum

Bravo.
Notons qu’une circulaire de M. Blanquer - qui a autorité en la matière - préconise l’écriture inclusive mais par adjonction, et proscrit clairement l’utilisation du point médiant qui transforme notre belle langue en un sabir grotesque et inintelligible.
Notons aussi que les instances francophones la condamnent aussi clairement car elle est totalement « exclusive » pour les étrangers qui tentent de comprendre ce charabia illégal.
Notons enfin que Madame Hidalgo - féministe qui ne brille pas par sa culture comme le faisaient nos merveilleuses salonnières ou bien certaines grandes autrices contemporaines - non seulement utilise cette écriture sectaire mais fait passer des consignes pour la rendre systématique dans toutes les instances de la Mairie, profitant encore de son pouvoir pour en faire un abus communautariste, autoritaire et personnel, en dépit des recommandations officielles....

à Hervé : Certes l'association pourrait opter pour le NEUTRE, Sans Genre ou le Non Genré,ou en Bref et pour faire simple pour le NON BINAIRE . Donc resterait à choisir entre les Poubel.le.s ou les peintur.e.s mural.e.s. Et Flûte ! le choix devient binaire !

Une façon "de" conduire, bien sûr. Le lecteur intelligent aura rectifié de lui-même :-)

Vous parlez de s'adresser aux "deux sexes". Comment ferez-vous quand les composantes des LGBTQI+ demanderont chacun leur discriminant ? Le mode binaire n'y suffira plus. Envisagez-vous de passer à l'univers quantique ?

C'est dans l'ordre des (mauvaises) choses... : une espèce de novlangue décérébrante, l'invention de néologismes crétins (convivence, resiliance...), réécriture de Molière (si, si... Ils osent !). Tout ça est misérable, démagogique et répugnant, une façon de conduire vers la pensée unique voulue par certains (à qui profite le crime ???).
Pour répondre à Hervé, je crois que tout ce qui touche à la culture et au patrimoine intéresse l'association.

Je réponds à Hervé que l'article n'est pas clairement au cœur de l'objet de l'association mais n'en est pas très loin pour autant car l'objet statutaire de "Vivre le Marais !" c'est la défense du patrimoine et de la qualité de vie des parisiens (parisien.ne.s ?)
La langue française est un composant fondamental de notre patrimoine. Donc on la défend ! Mais je veux bien admettre que le syllogisme est un peu tiré par les cheveux. Il y a une autre réalité : ne parler que des terrasses, des tags, de la circulation, de l'affichage sauvage etc... finit par être frustrant, même si la démarche se complait de références à l'Histoire et à l'architecture somptueuses du Marais. Pardonnez moi en d'autres termes de m'être fait plaisir !

Très bonne initiative ! Cette écriture est un obstacle à l’apprentissage de l’écriture ! On marche sur la tête !

Amicalement
Jacques Amster

Votre article est intéressant mais relève t'il vraiment de l'objet de notre association ?
Attention à ne pas utiliser notre association comme chambre d'écho des réflexions sociétales de ses administrateurs.
Cordialement

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)