Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Des parisiens interpellent les provocateurs qui noyautent la mairie de Paris : ils rachètent un banc ancien aux enchères publiques pour le rendre à la Ville ! | Accueil | Déconfinement et terrasses rue des Archives-lès-Billettes (IVe) : retour à l'anormale... »

28 mai 2021

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

En 2016, un excellent rapport d’audit de l'Inspection générale de la Ville de Paris constatait « un non-respect généralisé », de la part des commerçants, du règlement des étalages et terrasses de la capitale. La direction de l’Urbanisme était vertement critiquée par l’Inspection Générale qui réclamait un code de « déontologie » pour ces fonctionnaires.
Depuis 2016, Madame la Maire a-t-elle réorganisé ce service responsable des autorisations et des contrôles? A-t-elle identifié les incompétents et chassé de ses services les personnels suspects?
Je n’ai rien entendu à ce sujet.

Les terrasses sur les places de livraison sont un véritable scandale
Il faudra s’en souvenir aux prochaines élections

Merci au collectif de prendre le relais pour la defense de le rue Beauteillis, je me suis sentie bien seule quand lors de la mise en place des tonneaux je suis montée au créneau jusqu'au conseil de quartier .
Aujourd'hui nous habitants de la rue on ne peut plus vivre. Au 17 nous avons des travaux, avec les tables du Dindon mise en permanence, les livreurs ne peuvent plus stationner, les tonneaux ont été remis de façon à ce que meme une berline ne puisse pas stationner devant son bateau le temps de décharger Si j'ose me plaindre on me dit qu'à Paris on n'a pas besoin d'une voiture j'ai un parking depuis 1977 et ne fais dans ma rue que décharger mes bagages quand je rentre de vacances et bien çà je on ne peut plus le faire

Il y a quelque chose de risible à se faufiler masquée, au milieu de terrasses pantagruéliques qui ont poussé partout, bourrées à craquer de gens tassés qui boivent et fument collés les uns aux autres... non vraiment, ces terrasses et contre terrasses n’importe où, en palettes de chantier, tapissées de faux gazon ou de plantes en plastique, meublées à la va vite, bondées de monde donnent un sinistre air de ville décatie à Paris. Par ailleurs, au delà de la laideur et du désordre, la circulation piétonne est encore plus infernale qu’avant et ça n’est pas peu dire.. et avec une poussette, là, c’est Koh Lanta.
Malheureusement, comme on pouvait s’y attendre, ce privilège accordé aux restaurateurs a immédiatement fait, de la part de beaucoup d’entre eux, l’objet d’abus inconsidérés, alors qu’ils auraient pu faire montre de gratitude. Et cela se double du laisser faire habituel de la mairie qui rend nos vies infernales.
Pas loin de la rue Beautreillis dont le sort est effectivement affligeant alors que c’est une des plus jolies rues du quartier, la rue St Paul - que petit à petit la mairie parvient, à force de mesures décourageantes, à vider de ses jolis antiquaires - subit elle aussi un sort peu enviable, avec notamment le monstre de terrasse sur le terre plein derrière Monoprix, c’est hallucinant.
Il faut rapidement mettre un terme à tout ce laisser aller, avant que les - mauvaises - habitudes ne soient prises

La gestion de l'espace public par la mairie est un désastre : c'est simple, il n'y a plus personne...

Est-ce que MADAME HIDALGO s'est déjà promenée depuis la charte qu'elle a mis en place dans les rues de Paris ? Où se contente-t-elle de tirer les ficelles depuis sa tour d'argent ?
J'ai honte de voir comme elle a défiguré notre chère ville lumière et comme elle se sert de cette crise pour continuer à détruire le paysage urbain. Tout ce qu'elle a annoncé de provisoire devient pérenne : elle nous prend vraiment pour des idiots !!!
Est-ce cela qu'elle appelle modernisation ?
Si elle ne sait pas faire respecter ce qu'elle a mis en place avec ces soi-disant terrasses éphémères, qu'elle arrête de prendre des initiatives dévastatrices
Il faudra qu'elle assume bientôt ses erreur et surtout la prochaine vague d'épidémie qu'elle nous réserve, car disons le haut et fort, elle encourage le non respect des gestes barrière en n'intervenant pas

Et que dire des mégots jetés au sol ! Non verbalisés, bien sûr !
Et dire que cette mairie se dit écolo ! 400 ans de vie pour un mégot qui pollue les eaux !!

La ville de Paris non seulement est incapable, mais surtout ne souhaite pas faire respecter sa "Charte", ni d'ailleurs le reste A partir du moment où ça va dans le sens de la Fête etc... Tout est permis. Si l'on reprend l'exemple de la rue des Archives, bien connue,archiconnue il est évident que ... pas compliqué il suffit de quelques flics qui remontent la rue sur 400 mètres... verbalisation et si ..fermeture. Sauf que ....

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)