Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Politique anti-voitures de la Maire de Paris et de ses alliés Verts : des aspects positifs mais gare aux écueils ! | Accueil | Concert lyrique du 18 juin : un extrait de l'enregistrement pour ceux qui veulent revivre l'événement et ceux qui n'ont pu s'y rendre... »

15 juillet 2021

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

A l'attention de tous les mécontents, la Mairie (Paris Centre) a déposé dans vos boîtes aux lettres un bulletin d'auto-satisfaction. Très aimablement, elle indique ses coordonnées Twitter et Instagram :
https://twitter.com/MParisCentre
https://www.instagram.com/mairiepariscentre/
N'hésitez pas à partager toutes sortes de nuisances que vous subissez sur la foire aux vanités ! A n'en pas douter cela fera mouche.

Après un mois d’absence et de pérégrination hors de France, je reviens « Chez moi » à Paris, Paris Centre.

Quel choc ! J’avais oublié ou mal intégré ou peut-être, moyennant un défaut comparatif, je m’étais, non pas habituée, mais plus ou moins adaptée ? Quelle claque : la crasse ambiante, le laisser aller général en plein visage. Je titube entre les murs tagués, lacérés, les trottoirs rapiécés pisseux, les déchets de toutes sortes, poubelles dégueulant, les herbes folles moribondes, les plots jaunes, rouges.., les barrières de toutes sortes (et il y en a), les blocs de béton peinturlurés, les panneaux chancelants de permission, restriction, interdiction.., les marquages au sol normatifs, informatifs, publicitaires, et/ou tout simplement oubliés et restés là tels de vieux tatouages déliquescents, la circulation dans tous les sens, les « baraques à frites » (appelées terrasses) au sol graisseux avec les ordures sous les planches…

Comment Paris en est arrivée là ? Comment la Mairie, les Maires ont-ils pu laisser la situation se dégrader à ce point ? Comment les Parisiens ont-ils pu laisser faire ? Comment les commerçants, aux vitrines alléchantes, peuvent-ils se désintéresser autant de leur pas/devant de porte ? Comment des restaurateurs/cafetiers peuvent-ils laisser leurs clients contempler un parterre, soit disant « arborable » (en tout cas pas par eux) , de cannettes vides, papiers gras, vieux vêtements, au milieu d’orties et autres déchets canins à côté de sacs à ordures éventrés ?

Comment les consommateurs peuvent-ils l’accepter ? « J’Aime plus Paris », à la chanson de Thomas Dutronc il faudrait rajouter quelques strophes : Paris tremplin/laboratoire politique, Paris Usine à Fric vite gagné, mal gagné, Paris abusée, Paris invivable….. Et le grand feu d’artifices, ultime poudre aux yeux, ne peut cacher ses plaies ouvertes et sa déliquescence.

La méthode est une fois de plus strictement hallucinante. Est-ce aux parisiens de se plaindre sur appli pour qu'une quelconque loi vienne à être respecter ? Comment peut-on tolérer une telle loi du plus fort ? Il faut déjà signaler les tags, les pieds d'arbres dégueulassés, les panneaux tombés, les trottinettes et les poubelles débordantes et maintenant les terrasses immondes de ZAD ? Dénoncer cette mandature est un emploi à temps plein !

Bonjour,
Vous nous conseillez vivement de nous adresser à l'application dans ma rue: c'est ce que nous faisons régulièrement et voici la réponse tout aussi régulière qui nous est faite:
L'anomalie concernant la présence d'une terrasse ou d'un étalage gênant la circulation des piétons au 19 et 17 rue des Ecouffes, 75004 PARIS a été analysée.
Il nous est impossible d’y donner suite car :
- Entre l'heure du signalement et la prise en charge par nos services, un laps de temps trop important s'est écoulé. Il se peut que la situation ait changé, nous ne pouvons donc pas intervenir. Le signalement est clôturé dans l’application.
Merci de prendre en compte ces informations pour améliorer notre réactivité et vous apporter toute satisfaction dans notre réponse.
Cela se situe donc rue des Ecouffes 75004 Paris, et cette violation de la charte mis en place par la Mairie de Paris, se produit tous les jours sans interruption et sans qu'aucune sanction ne soit prise.
Ariel Weil Maire de Paris-centre et le Commissaire central d'arrondissement ont sûrement apporté la preuve récemment en demandant la fermeture administrative du restaurant indiscipliné "Joséphine" place du Marché Ste Catherine, mais ils se masquent les yeux sur les restaurant de la rue des Ecouffes dont le signalement leur a été communiqué un nombre de fois incalculable par les résidents.
Quand pourra-t-on voir à nouveau des trottoirs praticables dans cette rue?
L'indifférence de M. Weil pourrait laisser supposer qu'il s'agit d'une stratégie bien ficelée pour aboutir à la piétonnisation de cette rue et permettre in fine à plus de terrasses encore d'occuper l'espace public.


Devons nous esperer que la non exigence du pass sanitaire s expre même en terrasse par 45000 eur d amende et 1 an de prison?

Dans Ma Rue > « Activités commerciales et professionnelles » > « Étalages et terrasses à usage commercial » > « Gêne à la circulation/ étalage excessif / Nuisance sonore / terrasse sale ou dégradée »

Comment légaliser toutes les terrasses d'un seul coup ?

Si elles ne gênent pas la circulation, si elles ne font pas un ramdam du tonnerre, si elle respecte les règles d'hygiène.

Alors elle ne gêne pas les riverains, elle est légale.

On a légalisé la nuisance.

Si vous acceptez cela, la pérennisation des terrasses est déjà accepté et le combat est perdu d'avance.

En gros, on n’interdit pas les terrasses; on interdit uniquement leurs excès.

Fournissez pas trop la vaseline...

Depuis quand les élus locaux sont fauteurs de troubles et non pas maintien du respect de l'ordre ?????

Hallucinant

Merci au rédacteur en chef de ce blog de Vivre le Marais, toujours à la pointe de l’information sur tous ces sujets qui concerne la vraie vie de habitants de Paris Centre

Et merci au Maire Ariel Weil et à sa Directrice de Cabinet qui se sont attelés à la défense du quotidien des riverains de la Place du Marché Sainte Catherine qui était devenu un enfer

Puisse l’avenir leur donner la force et le courage de continuer dans ce sens pour Paris Centre et continuer de servir de modèle pour certains Maires d’arrondissement un peu timorés.

Ils ont fait la démonstration qu’il est possible (avec leurs décisions aussi éclairées que courageuses et et leurs deux victoires au tribunal administratif) de limiter la catastrophe générée par certaines de ces terrasses sauvages décrétées par la Mairie Centrale et Madame Polski (responsable en chef de ce « barnum » éphémère devenu permanent). Ces derniers n’ayant aucune compassion pour la tranquillité des riverains contrairement leurs déclarations démagogiques et à leurs simulacres de consultations participatives.

Je ne comprends pas pourquoi les médias ne s’emparent pas du sujet.
Pourquoi aucun journaliste n’enquête sur la profession de cafetier restaurateur.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)