Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Devantures et enseignes dans le Marais : rappel des dispositions du PSMV | Accueil | Visite d'une entreprise qui perpétue le patrimoine du Marais, l'atelier Rouge-Pullon (IIIe) »

24 mars 2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Remercions l'initiative collective des riverains du 18eme qui portent plainte contre l’État pour non respect de leurs missions, et désordre public avec infraction aux Lois de façon permanente.
Puissent-ils faire des émules! Faire constater les carences de façon suffisamment lourdes et rappeler les Élus a leurs obligations et à la réalité ! Il ne suffit pas d'aller clamer la beauté, les charmes de Paris auprès des japonais lors d'un voyage officiel pour avoir raison !!! Encore faut-il respecter ces promesses... Et les riverains et électeurs !! Le Chemin semble bien long encore !

C'est vrai qu'il n'y a pas que le 11e . La rue des gravilliers où jusque là on se plaignait de la mono activité de la maroquinerie voit fleurir les bars de nuit . Il y avait deja la trinquette, l'andy walou, le derriere. Très recemment et discretement au 71 un salon de thé s'est transformé en bar à cocktail . Discrétement aussi une boutique du 70 de la meme rue se transforme egalement en bar. On ne voulait plus de la mono activité de la maroquinerie on va bientot les regréter avec cette nouvelle mono activité qui s'installe.

Quelle victoire les tapages existent car jusqu'à, il y a quelques mois, ils étaient tout simplement niés. Maintenant place à l'action... et la problématique durablement installée sera d'autant plus difficile à réguler, si tant est que nos autorités en aient les moyens à l'heure actuelle.

Une réaction, enfin...
Mais pourquoi faut-il toujours attendre que la situation se dégrade considérablement (parfois jusqu'au point de non-retour) pour réagir ?

Le 11ème n'est pas le seul quartier concerné. Les dégradations, les cris sont partout.
Et la police, malheureusement en sous-effectif (ou accaparée par la paperasse administrative), ne se déplace plus guère lorsqu'on lui signale un tapage nocturne.

Et bien madame Penneau je vous invite dès ce soir à constater par vous même l urgence de votre instant T dans notre quartier centre marais sebastopol

Pierre

Il existe sans doute des degrés dans la situation des quartier à un instant T. Et donc, à cet égard, on peut comprendre que des moyens soient prioritairement déclenchés dans ces quartiers à un instant T.
Mais ce qu'on ne peut pas comprendre, parce que c'est injustifiable, c'est que la Ville et la Préfecture de police, conscientes de la dégradation progressive d'un bien plus grand nombre de quartier soient restés inactifs. Mao Péninou porte une lourde responsabilité pour avoir reconnu qu'il y a des situations incontrôlables et d'avoir réduit à un simulacre les "états généraux de la nuit" à l'époque où il en avait la charge. Ceux qui lui ont succédé partagent maintenant la même responsabilité qui va en s'empirant, car le conseil de la nuit créé par Mme Hidalgo a poursuivi le simulacre.

Pourquoi exclusivement dans le 11eme ?? Nos rues du centre passé une certaine heure sont d une extrême dangerosité et les bagarres monnaie courante
Il n y a qu a voir la faune deambuler autour de sebastopol

Enfin, une petite lueur d'espoir quant à l'engagement des autorités pour contrer un phénomène inquiétant que les riverains dénoncent depuis des années . Il faut aussi que, dans les autres arrondissements, les autorités prennent en compte ce problème pour ne pas arriver à de telles dérives.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)