Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« La préfecture de police renforce ses moyens de contrôle de l'îlot St Martin/Blondel/Ste Apolline (IIIe) | Accueil | Tapage nocturne et occupation de l'espace public : une série d'articles sur l'Obs et une mise au point de "60 Millions de piétons" »

25 octobre 2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Il est quand même plus qu’étonnant qu’on encourage le citoyen à se prononcer sur le nom de l’arrondissement (tout ça pour aboutir à « Paris-centre » ! super original) ou le lieu de la nouvelle Mairie (quels critères le votant prend-il en compte en l’absence de connaissance technique du dossier ?) alors que sur le fond, c’est-à-dire sur la question du principe de fusion d’arrondissements qui va impacter directement le citoyen dans son rapport avec sa Mairie, là par contre la décision est prise par les élus en conclave et les citoyens peuvent circuler… Cela illustre bien les limites de la démarche « pseudo-participative » qui consiste à donner l’illusion d’un pouvoir de décision direct sur des non-sujets en évitant de consulter les citoyens sur les vrais sujets dont ce « mariage forcé » d’arrondissements (qui aurait pu donner lieu à un véritable débat citoyen, les arguments des deux côtés étant probablement défendables).

Ferdinand Lop sans E
merci de rectifier
à part ça je suis d'accord avec vous à 100 pour 100

Réflexion intéressante de Paul Meillon formulant des vœux pour une réhabilitation des mémoires de Louis XVI et de Louis XVII.

C’est un classique et une traditionnelle injonction à la repentance, avec une relecture de la Révolution Française présentée comme une erreur historique majeure dont le point symbolique serait la décapitation le 21 janvier 1793 du pauvre Louis Capet, Roi bonhomme, et mari fidèle.

Nos amis anglais, avec cent-quarante ans d’avance, ont fait exactement la même chose et pour les mêmes raisons. On pourra d’ailleurs fêter le 30 janvier 2019 prochain l’anniversaire de la décapitation de Charles Ier en 1649.

Mais la révolution Française était moins la création d’une « République » que l’avènement d’une nécessité historique, l’État-nation avec son territoire qui trouvera son épanouissement au XIXe siècle.

Comme les autres familles régnantes d’Europe pour qui le peuple et le souverain étaient clairement différents », Louis XVI s’est fondamentalement opposé à ce principe, d’un nouveau souverain, le peuple.

Deux ans pour rédiger une constitution monarchique, dont le roi était l’édifice pour rien et la fuite à Varenne pour rejoindre les coalisés ennemis de la France signait une haute trahison.

Il faut prendre la France telle qu’elle est. Prendre tout, ce qui fut grand, ce qui fut petit et nous dispenser des jugements anachroniques. Et surtout éviter d’enrôler l’Histoire pour la mettre au service des causes d’aujourd’hui.

Il est à noter que le testament de Louis XVI est gravé sur une plaque de marbre monumentale placée dans une chapelle (appelée chapelle Saint-Louis) de la cathédrale Notre Dame de la Sède à Tarbes, la préfecture des Hautes-Pyrénées.

https://www.ladepeche.fr/article/2008/09/21/476818-patrimoine-le-testament-de-louis-xvi.html

Alors, pourquoi disperser le corps du Roi et son message testamentaire tous deux peuvent être réunis dans le square Louis XVI où se trouve la chapelle expiatoire élevée à la mémoire de Louis XVI et de Marie-Antoinette.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Square_Louis-XVI

Pourquoi créer un nouvel emplacement à la mémoire de Louis XVII alors que le cœur de "l'enfant du Temple", fils de Louis XVI et Marie-Antoinette, a été déposé à la crypte royale de la basilique de Saint-Denis en 2004 par Alphonse de Bourbon, Duc d’Anjou (Louis XX)

https://www.nouvelobs.com/culture/20040608.OBS0613/le-c-oelig-ur-de-louis-xvii-a-la-crypte-royale.html

Laissons la République tranquille.


Je suis très reconnaissant à Gérard Simonet d évoquer à l occasion de ce changement de " paradigme " le nouvel arrondissement de Paris centre et le choix de la mairie Du 3 ième l épisode historique de la Révolution et de la tragédie qui s y est déroulée. Nous nous sommes battu pendant des années pour que soit au moins reconnu et identifié la lâcheté des hommes politiques de cette époque vis à vis de cet enfant. L incohérence de la première république française ayant proclamé les droits de l homme et la liberté les a immédiatement bafoué par un procès inique sur le roi. En permettant la diffusion de la pièce "Les Enfants du Temple" à la mairie les édiles ont été courageux. Cependant on est loin d une vraie reconnaissance. Le testament de Louis XVI qui est un monument de miséricorde devrait être affiché à l endroit de sa rédaction. Un emplacement à la mémoire de Louis XVII devrait être réalisé devant la mairie du nouvel arrondissement.Ce sont les vœux que je formule dans le cadre de la reconnaissance historique qu il faudra un jour de toute façon réhabiliter pour les nouveaux édiles de Paris centre. Bien cordialement Paul Meillon

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)