Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« La "Commission du Vieux Paris" s'insurge contre les transformations de l'hôtel de "La Garantie" qui va héberger la police de Paris-centre | Accueil | Embellissement des abords du gymnase Michel le Comte (IIIe) : ce qui nous attend... »

27 juin 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

La collusion cafetiers-élus est un sport national et ne concerne pas uniquement Paris. Ces élus qui acceptent, mais loin de leur propre domicile, boucan, dépassement de terrasse, saleté, autorisation individuelle de dépassement d'horaires etc.... Moins les gadgets, car ils ont moins de moyens financiers à leur disposition.

C'est à tomber de sa chaise...
Cela mériterait un article dans la presse.
En plus, il est fort à parier que ledit hologramme attire le noctambule aviné qui voudra faire mumuse avec lui.

“Je suis Thierry Charlois”, chef de projet Mairie “ centrale - ( nous sommes enchantés mais nous n’avons aucune idée de vos fonctions, compétences, statut et place hiérarchique dans la fonction publique de la Mairie et expérience professionnelle)

“Nous subventionnons Origamix”( traduction: vous, contribuables, subventionnez Origamix) -
Question: Combien la subvention?

Origamix est “une structure” ? on subventionne une structure - c’est nouveau ? quel type de structure? elle sert à quoi pour justifier une subvention annuelle de la part du contribuable? Qui dirige la structure ? Qui a décidé de subventionner cette structure, pourquoi et quand, pour combien de temps et pour quel montant, Monsieur Charlois? Merci de nous aider à y voir plus clair...

Marie se demande "Pourquoi l'équipe de la ville de Paris ne respecte pas et ne fait pas respecter les lois ?" Question à réponses multiples : copinage, revenus tirés de la location des trottoirs etc, etc jusqu'à la plus vraisemblable :"Ils s'en foutent complètement". D'où une ultime question : Pourquoi s'en foutent-ils complètement? Au dessus des lois ?

Et s’il proposait d’installer le système d’ hologramme sur la place de l’hôtel de ville pour projeter une image ou un message à chaque nouveau cas de mauvaise gestion ou d’incompétence avérés ?

Pourquoi ne pas développer cette lumineuse idée en l'appliquant, avec les visualisations adéquates, dans les parties des rues un peu à l'écart où viennent s'épancher les incontinents nocturnes ?
Ou sur les quais, où, comme on le suppose en voyant leur état au petit matin, le bris de bouteilles de verre semble être une façon particulière de célébrer la convivialité et de donner du piquant aux courageux joggers matinaux ?
Ou, toujours sur les bords de Seine, là où au fil des nuits, les expériences de flottabilité des Vélib et des trottinettes échouent immanquablement ?
Ou remplacer le Conseil de la nuit par des hologrammes...?

Méditons les témoignages de l'expérience de "prévention" faite dans le 11e. Elle a été parfaitement contre-productive pour les riverains et n'a servi qu'à justifier l'absence de sanction des responsables de nuisances. Cette fois, avec les hologrammes, le ridicule s'y ajoute; c'est vraiment trop se moquer des habitants !

J'ajoute qu'en matière de gadget à la noix, l'idée de" l'hologramme chuteur" dépasse tout. Aux frais du contribuable, je suppose? pas des restaurateurs contrevenants, bien entendu... Et j'imagine la joie de l'habitant de cet appartement qui, en plus de subir tout ce boucan depuis des années, voit sa fenêtre transformée en hologramme que tout ce petit monde bruyant est sensé regarder. Mais franchement, il faut quand même n'avoir plus aucun respect pour les gens, pour oser leur proposer ça!

Aux responsables de la mairie de Paris : vous vous heurtez au ressenti des habitants et c'est imparable : si vous n'avez pas les habitants avec vous, vos idées ne passeront pas et selon moi les habitants et leur ressenti ont mille fois raison

Pour aller dans le sens des critiques, et pour en rajouter une couche, je vous rappelle que dans le 11ème nous avons été pionniers avec la pose de sondes bruitparif

- nous avons perdu une année complète (2011) à amadouer 4 exploitants pour qu'ils acceptent de laisser installer des sondes au dessus de leur troquet rue jpt

- puis après six mois d'expérimentation effective, les mêmes commerçants ont tourné en dérision les résultats de l'étude conclusive de bruitparif

- avec le dispositif des sondes, nous avons expérimenté un système de transmission de textos directement sur les téléphones des exploitants volontaires : ils étaient avertis en direct du dépassement autorisé du volume sonore devant leurs établissements : résultats : "ah on ne peut pas se servir des textos parce que quand on coupe du citron vert on peut pas regarder notre téléphone on peut pas faire les deux choses en même temps dis donc, en plus, il y a tellement de bruit dans nos établissements qu'on n'entend pas le texto arriver " : vous voyez le niveau...

Résultat de l'expérimentation : rien, que dalle, zéro de chez zéro : sauf une année et demie de plus à subir des incivilités par paquets sous prétexte d'expérimentation sociale...

Et vous pensez que des ivrognes en groupe réunis devant un troquet vont faire attention à des hologrammes à la Mélanchon ?

S'ils y font attention, ce sera comme les pierrots de la nuit : la foule dira (bruyamment, très bruyamment) : "ah dis donc regarde comme c'est amusant : on est dans le quartier qui bouge et la mairie de paris a mis à notre disposition des clowns : on va le dire à nos copains pour qu'ils viennent, nombreux, toujours plus nombreux, voir les clowns dans ce quartier qui bouge... et en plus c'est gratos dis donc"

Dans le cas des hologrammes; les ivrognes diront "regardez : on gueule et ça fait un signal : allez les gars 1, 2 3 : tous ensemble, on gueule tous ensemble, et on va voir ce que ça donne ; ah merci la mairie de paris, vraiment modernes nos élus et puis c'est tellement sympathique de ne pas faire appliquer les lois et règlements : c'est vrai que ce n'est pas tendance de faire du répressif, nous les ivrognes, nous sommes très heureux d'être gérés par des élus très compréhensifs et si ludiques... "

Questions à nos amis expérimentateurs des hologrammes bidons :
- combien d'habitants avez vous consulté avant de lancer votre fausse bonne idée ? combien ?
- et M. Charlois; il a déjà parlé à un habitant, un vrai habitant parisien ?

Conclusion : on a assez expérimenté de bêtises coûteuses et inutiles : travaillez donc à faire appliquer la Loi (avec un L) !

Ces situations sont extrêmement nombreuses et ne trouvent jamais de solution juste à Paris! Pourquoi? De quoi ou de qui les pouvoirs publics (préfecture, mairie) ont-ils peur? Pourquoi laissent-ils les riverains subir de telles nuisances, sans jouer leur rôle fondamental qui est de les protéger, en faisant respecter la loi?
Et cette mairie qui contraint en permanence ses administrés, au nom de prétendus impératifs écologiques et de santé publique devrait, si elle croyait à ce qu'elle dit, agir avec rapidité et fermeté dans ces situations qui ont un impact important sur la santé des riverains. C'est tellement injuste de les laisser seuls se battre contre des hors la loi.
Et c'est beaucoup plus facile d'interdire au péquin de fumer dans un square....alors pourquoi se priver? et pendant ce temps, les bistrotiers engraissent.

Après les « Pierrots de la nuit » des hologrammes... c’est affligeant.
On nous prend vraiment pour des idiots !
Il faut s’en souvenir au moment des municipales.

Jusqu'où va la crainte de faire appliquer la réglementation chez les responsables (actuels) de la mairie de Paris...
Certes la prévention a du bon, mais à Paris, on a déjà tout essayé : et dans le 11ème nous prétendons depuis des années et des années que prévention sans répression = prime aux délinquants et aux récidivistes

Inouï !!!
On n'a pas le sens du ridicule à l'hôtel de Ville de Paris.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)