Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« "Nouvelle esthétique à Paris demain" : notre point de vue sur le débat que lance la mairie.... | Accueil | Hôtel de Mayenne (IVe) : douze années séparent ces photos... »

21 mars 2021

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Merci JP pour votre analyse et vos références.
Le retour de l’accord de proximité serait en effet un moyen élégant et équitable d’apaiser ce débat tout en préservant la beauté et l’interlude notre langue...

Je me bornerai au fait que notre langue ne connait pas de 3 eme genre : le neutre, c'est donc soit le masculin soit le féminin. Lequel des deux doit l'emporter ? L'invention de la loi salique a déjà répondu à cette question.

"On ne nait pas femme on la devient" aurait du écrire Simone de Beauvoir si elle n’avait assimilé les règles concoctées depuis le XVIIe pour donner au genre masculin la place qu’il occupe aujourd’hui dans la langue française.

N’oubliez pas que les règles appliquées aujourd’hui dans notre langue ne sont que le résultat d’une masculinisation imposée à partir du XVIIe siècle, non pas par la linguistique mais par l’idéologie patriarcale qui domine.

Madame de La Fayette, le savait parfaitement, elle qui avait un pseudo, au moins pour Le Grand dictionnaire des précieuses, paru en 1661, où elle apparaît sous le nom de Féliciane. Dans ses romans, point de pseudo. Son nom n'apparaît tout simplement jamais.

Et pourtant, au Moyen-Âge, la langue française permettait, à la fois avec la grammaire et le vocabulaire, d’exprimer à égalité le féminin et le masculin. Les noms de métiers par exemple existaient déjà au féminin, même le bourreau avait son équivalent, la bourrelle :"Femme chargée de l'exécution de certaines peines (le fouet, etc.) infligées à des femmes".

Quant à l’accord de proximité il était très répandu, c’est l’Académie Française qui l’a supprimé.

Sans oublier, Scipion Dupleix qui en 1651, décrète que « Parce que le genre masculin est le plus noble, il prévaut seul contre deux ou plusieurs féminins, quoiqu’ils soient plus proches de leur adjectif ». Pourquoi « plus noble » ? En 1767, le grammairien Nicolas Beauzée répond : « à cause de la supériorité du mâle sur la femelle ». Les femmes apprécieront...

1-Voir: sur la bourrelle :https://www.cnrtl.fr/definition/bourrelle

2-Voir: Sur l'accord de proximité : http://www.gauchemip.org/spip.php?article16561

3-Voir: Sur Nicolas Beauzée" Grammaire générale, ou Exposition raisonnée des éléments nécessaires du langage"

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Beauz%C3%A9e

4-Voir : sur le contexte intellectuel de l’origine du principe ayant abouti à la croyance que selon laquelle, en matière de genre grammatical, «le masculin l’emporte sur le féminin»

http://www.slate.fr/story/153675/ecriture-inclusive-masculiniste-grammatical

Péril mortel, expression d'une pensée directoriale, d'un massacre de la langue française, chacun appréciera.

Merci Monsieur Revel,de conforter ma colère contre cette imbécile volonté d'établir une écriture inclusive.
Je n'ai pas son talent pour le dire aussi bien mais j'adhère à sa démonstration de l'absurdité de cette polémique

Bonjour,
existe-t-il une pétition ou autre forme de réaction protestant contre la transformation unilatérale par la Mairie de Paris des règles de grammaire?

"Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué" en effet, et surtout incompréhensible ? Dans un monde déjà fort complexe où tout devient une prise de tête, ne devrait-on pas s'occuper de sujets bien plus graves ou profonds ? Quelle énergie perdue en pure perte ! Car ceux-là mêmes qui ont trouvé cette fausse bonne idée de l'écriture inclusive sont des ignares prétentieux qui ne savent pas qu'une langue vit par elle-même. Des formes syntaxiques, des mots, des tolérances, des usages... apparaissent et d'autres disparaissent d'eux-mêmes, se transforment, se modifient parfois même à la va comme je te pousse. Toute cette affaire d'écriture inclusive, selon la formule éponyme de Shakespeare, n'est que "Beaucoup de bruit pour rien". Néanmoins, il est plus que judicieux malheureusement de le crier haut et fort afin de rabattre le caquet des ignares prétentieux. Merci à ceux qui se lèvent à l'Assemblée, au Sénat et dans la société civile pour refuser une idée stérile et contre-productive.

Nous avons la chance d'avoir une des plus belles langues qui soient. On voudrait la démolir qu'on ne s'y prendrait pas autrement

Cette idée de l'écriture inclusive est complètement burlesque. J'espère qu'elle ne sera jamais appliquée

Nous sommes en effet dans une époque des plus étranges où la croyance prévaut sur la science. Comment une société et ses dirigeants, même par pur populisme, peuvent-ils se coucher aussi ignominieusement devant des minorités (que dis-je, des nano-rités) simplement parce qu'elles sont vociférantes.
Il m'apparait que cette volonté d'imposer cette écriture inclusive participe de la même dynamique que les mouvements Culture Cancel, Woke, et autres mouvements adeptes d'anachronisme. Sans doute, cette écriture se heurtera en effet à sa complexité (et son illisibilité) à un moment où l'on dégrade autant les niveaux scolaires et où on fait disparaître les numéros romains parce que trop compliqués (!?!). Vive Louis 14 et Henri 4 ! Mais rien n'est sûr. Certains professeurs continuent par pure idéologie à utiliser la méthode globale (catastrophique), inventée aux US et abandonnée depuis 40 ans.
Par amusement, on m'a offert récemment des annales du Certificat d’Études en 1923. On y demande, par exemple, aux candidats de trouver une définition de mots tels que "olographe", "diapré", "pénultième", "sybarite", ou "misanthrope". Je crains qu'il ne puisse y avoir beaucoup de bacheliers d'aujourd'hui qui aient le niveau en français du Certificat d’Études de l'époque.

Vous ne pensez pas une seule seconde que madame Hidalgo puisse être élue par le peuple français? J’espère qu’il n’y a qu’elle et son entourage pour le croire, surtout avec une telle attitude. S’attaquer à la langue française, quel outrage!

Je ne me fais pas trop de souci pour "cette Mode" d'écriture inclusive qui est imprononçable, illisible et complexifie à outrance une langue qui l'est déjà. Portée par le mouvement LGBT (plutôt L que G d'ailleurs) elle trouvera rapidement ses limites et s'essoufflera toute seule. Par contre la féminisation des mots est plus inquiétante (Autrice me fait penser à autiste ou autruche) car elle gagne du terrain (création de tout un ensemble de nouveaux mots) et surtout intègre l'exclusion. Avant lorsque vous écriviez "Chers lecteurs" en tant que femme je me sentais incluse, il ne me venait pas à l'idée que vous vous adressiez exclusivement à ces Messieurs. Dans le futur, si on laisse faire, celui qui omettra de préciser "chères lectrices" ne s'adressera plus qu'au sexe masculin !!!. Outre la nouvelle difficulté dont celle de n'avoir surtout oublié personne.e,cette forme de singularisation du Féminin/Masculin ne créera au final que de la ségrégation. But recherché pour créer de nouvelles victimes ??

Je ne peux qu'approuver.Le seul mérite de cette tentative d'effacer tout ce qui peut manifester de notre culture est qu'elle est tellement outrancière qu'elle réveille les consciences.
Ce n'est que la partie émergée de l'iceberg et il faut en effet se mobiliser, car, comme le dit notre président: nous sommes en guerre.

Tout à fait d'accord avec ce qui est dit ci-dessus. Quels sont ces gens qui nous dirigent?

Plutôt que de créer une hypothétique loi sur l'emploi du français, n'existe-t-il pas déjà un texte (loi, décret, édit...) disposant que le français est la langue officielle de l'Etat français et qu'en conséquence la langue française, telle qu'elle est définie, s'impose à toutes ses collectivités ? Libre à certains particuliers, auteurs, artistes etc de prendre quelques libertés avec la langue mais pas les instances officielles !

Peut-être qu'un historien pourrait chercher et trouver ce texte-là qu'on pourrait brandir sous le nez de notre Maire parisienne..!

L’écriture dite inclusive est profondément exclusive pour ceux qui apprennent ou tentent d’apprendre la langue française : illisible, complexe, imprononçable, inintelligible... c’est à ce titre que le comité à la francophonie l’a condamnée : nous sommes la seule langue au monde à pratiquer ce charabia rebutant.
La circulaire Blanquer de 2017 est claire : elle est proscrite. Il n’y a donc qu’à l’appliquer, et Mme Hidalgo, à son niveau de responsabilité et d’ambition doit être exemplaire dans le respect des règles , et non pas tout bouter pour son idéologie personelle et agressive.
Jr

L'écriture inclusive est de la pure propagande, non pour défendre les droits des femmes, mais pour détruire notre culture et effacer notre histoire. La voir crachée à toutes les sauces dans les communications de la Mairie pour servir une ambition personnelle est révoltant. Quel mépris pour notre ville et pour nous, Parisiens ! C'est malheureux de devoir en arriver là, mais espérons qu'une loi nous prémunira enfin d'une telle folie.

N'ayons pas honte de dénoncer les députés tentés par cette écriture débile.
On a les dirigeants que l'on mérite , alors n'hésitons pas !

Nous sommes gérés par des FOUS à l’EducNat !
Cette écriture inclusive est un massacre organisé par ces technocrates voulant se faire mousser contre l'avis de l’Académie Française . Surprenant tout de même ! Cette France part à la dérive !
Y’a t’il un capitaine à bord du Navire France ?
Écœurante attitude !!

Que tout cela est bien dit ! Cerise sur le clafoutis : pour participer un peu mieux à la catastrophe culturelle, nos têtes pensantes ont décidé de ne plus écrire les dates, siècles, oeuvres, etc. en chiffres romains... Des fois que ça serait trop compliqué à comprendre par nos chères têtes blondes... Nivellement par le bas à tous les étages. Au lieu d'enseigner, on supprime ! C'est tellement plus simple ! Cette époque me dégoûte.

Bravo !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)